Pardon ou oubli ?

L’amalgame entre le pardon et l’oubli génère de nombreuses confusions.

 

Oublier est pratiquement impossible. Ceux qui pensent y parvenir ne font rien d’autre que refouler. Les refoulements, comme le nom l’indique, refoulent dans un coin de notre inconscient des souvenirs auxquels on ne veut plus penser. Ces souvenirs ressurgissent pourtant dans nos rêves ou par le biais de notre inconscient dynamique, nous poussant alors à des comportements anodins ou parfois aux conséquences dramatiques; comportements que nous ne maîtrisons pas et qui nous étonnent nous-mêmes.

 

 

C’est une des raisons pour lesquelles il faut éviter de refouler. En revanche, il est nécessaire de privilégier l’accueil et la libération des mauvaises pensées en les analysant pour mieux pardonner: se pardonner à soi-même et pardonner à celles et ceux qui nous auraient fait du mal, sans forcément renouer avec ces derniers. Le choix du pardon nous libère dès lors que nous sommes réconciliés avec nos souvenirs.

 

 

Image (Pierre-Emmanuel Paulis ©) de couverture du livre "Empathie: utopie?" Diane Dechièvre, Éd. Publibook, 2006

 

Le vrai pardon devient possible si l’on admet qu’oublier est impossible.

 

Diane Dechièvre ©

Je recommande ce site!

DeDia

Coaching Sphere

 

Accompagnement et formation
des managers
et des équipes

Diane Dechièvre

+33 (0)9 80 36 53 66

+33 (0)7 83 95 59 02

diane.dechievre@gmail.com

skype: diane.dechievre

 

Consultante ITG

Basée à La Grande Motte (34)