Quelles méthodes pour quels savoirs ?

On lit ci et là diverses choses à propos d’enseignements de "savoirs".

 

Il convient de savoir qu’enseigner, former, ne s’improvise pas. Il est nécessaire d’avoir une aptitude à la pédagogie et de la développer par l’acquisition de techniques spécifiques et de comportements adéquats.

 

Un professionnel peut être excellent dans son domaine de compétences, cela ne fera pas de lui forcément un bon enseignant ou un bon formateur.

 

L’essentiel repose sur la transmission de trois grands types de savoirs

  • Les savoirs : connaissances
  • Les savoir-faire : techniques spécifiques ou psychomotrices
  • Les savoir-être : attitudes personnelles et comportements relationnels

 

Ces trois types de savoirs s’articulent à la manière des poupées russes: un savoir-être est très complexe, il comprend des savoir-faire et des savoirs; un savoir-faire contient des savoirs; un savoir et une simple connaissance.

 

Un savoir-être ne s’apprend ni lors d’un simple transfert d’informations, ni dans un livre. L’apprentissage d’un savoir-être s’inscrit dans un changement profond qui suppose la plupart du temps de revisiter ses propres valeurs et souvent ses propres croyances. Le formateur prend le temps de faire émerger les prises de conscience avant de permettre à ses bénéficiaires de tester le savoir-être par la pratique dans un lieu neutre, de préférence en séminaire de formation. L’apprenant testera forcément ses réels acquis dans la vraie vie.

 

Pour cette raison, il est illusoire d’imaginer un test d’évaaluation des acquis de savoir-être à la fin d’une session de formation. En revanche, une action de suivi d’une formation en savoir-être est nécessaire après un trimestre, un semestre ou un an, selon la complexité du savoir-être enseigné et le délai d’intégration nécessaire pour la personne ou le groupe formé(e).

Aussi, je constate que ces mots sont souvent écrits de diverses manières et mal accordés. Permettez-moi cette petite piqûre de rappel…

  • Un savoir: nom commun provenant du verbe savoir substantivé. Il s’accorde au pluriel "les savoirs".
  • Un savoir-faire: nom commun composé (avec trait d’union) de deux verbes. Il demeure invariable au pluriel "les savoir-faire".
  • Un savoir-être: nom commun composé (avec trait d’union) de deux verbes. Il demeure invariable au pluriel "les savoir-être".

Diane Dechièvre ©

Je recommande ce site!

DeDia

Coaching Sphere

 

Accompagnement et formation
des managers
et des équipes

Diane Dechièvre

+33 (0)9 80 36 53 66

+33 (0)7 83 95 59 02

diane.dechievre@gmail.com

skype: diane.dechievre

 

Consultante ITG

Basée à La Grande Motte (34)