Rancune et vengeance ou… justice et pardon ?

 

La rancune ne contribue pas au bien-être.

 

Tout le monde peut faire du mal à autrui. Ce "mal" peut être volontaire ou involontaire, conscient ou inconscient. Une phrase anodine peut être interprétée comme une attaque personnelle.

 

Le dialogue, la reformulation, le questionnement ouvert et la dimension temporelle permettent de vérifier les intentions réelles de celle ou celui qui a dit ou fait quelque chose, de celle ou celui qui a provoqué un préjudice moral ou physique.

 

L’auteur du "mal" supposé doit pouvoir reconnaître sa part de responsabilité, si tant est qu’elle existe. Dans ce cas, savoir présenter ses excuses avec sincérité est nécessaire pour aider la victime à pardonner. Savoir demander pardon en pleine conscience, c’est une des clefs fondamentales de la résolution de conflits.

 

L’auteur d’un "mal" involontaire doit pouvoir démontrer sa sincère compréhension pour le préjudice qu’il aura fait subir à autrui. A condition que la victime puisse le lui exprimer.

 

Après avoir écouté attentivement la victime, l'auteur du dommage pourrait dire, par exemple: "je comprends ce que vous ressentez et vous m’en voyez sincèrement désolé(e)".

 

Toute personne ayant subi un préjudice est en droit de réclamer justice. Qu’elle soit victime d’un "mal" intentionné ou non, il est légitime qu’elle se défende afin d’obtenir réparation. Parfois, le simple fait de demander pardon amène la victime à renoncer à intenter un procès.

 

Si ces notions élémentaires de respect relationnel sont absentes, la rancœur peut faire place à la rancune. Avec le temps, celle-ci peut devenir pathologique.

 

La personne rancunière ne vérifie que rarement si l’intention négative était présente ou non. Sa tendance est plutôt d’accuser sans concession. Vous êtes probablement en présence d’une personne rancunière si celle-ci refuse d’écouter vos explications et si elle n’accepte pas vos excuses sincères. Elle nourrit souvent sa rancune par des paroles nuisibles et des actes haineux. Si on ne désamorce pas le processus, avec le temps, rancune deviendra vengeance en dépit du bon sens. Puis s’en suivent les comportements destructeurs suivants: ressasser en permanence les actes négatifs ou manqués, faire des reproches, attaquer, calomnier, critiquer auprès de tiers… L’attitude rancunière peut même amener une personne à choisir un bouc émissaire au sein de son entourage familial ou professionnel qu’elle rendra coupable et responsable de son mal-être. Progressivement, la personne rancunière devient elle-même persécuteur pour une ou plusieurs victime(s). La névrose devenant alors psychose paranoïaque, la personne rancunière ne focalise que sur le "mal" hypothétique qu’elle aurait subi. A ce stade, elle ne se remet quasiment plus en question, refusant d’admettre qu’elle puisse elle-même être en train de nuire à autrui; celle-ci ou celui-ci étant susceptible de devenir rancunier à son tour. Dans cette circonstance, un cercle vicieux risque de s’installer.

 

A ce niveau extrême de ressentiment, le besoin de régler un problème non résolu dans le passé est permanent et inconscient, tout comme le mécanisme de transfert qui en résulte. Les interactions humaines qui en découlent agissent comme de véritables virus contagieux et dévastateurs au sein d’une famille, d’une entreprise, d’une organisation…

 

Un travail sur soi est nécessaire pour éviter l’effet boule de neige décrit ci-dessus, dans les cas de figure suivants:

  • Quand vous avez le sentiment d’avoir causé un préjudice à quelqu’un et que ce dernier n’est pas en mesure d’écouter vos regrets ou vos excuses;
  • Quand vous avez le sentiment, en tant que victime, que votre souffrance n’est pas prise en considération et que l’auteur du "mal" n’exprime aucun regret, aucune excuse.

 

Pour effectuer ce travail personnel, diverses approches peuvent vous aider…

L’authentique pardon libère la conscience et la joie.

 

Diane Dechièvre ©

Coach et auteure de…

"Empathie: utopie?" Éd. Publibook, 2006

"La Liempathie ®" concept de développement relationnel, 2010

Je recommande ce site!

DeDia

Coaching Sphere

 

Accompagnement et formation
des managers
et des équipes

Diane Dechièvre

+33 (0)9 80 36 53 66

+33 (0)7 83 95 59 02

diane.dechievre@gmail.com

skype: diane.dechievre

 

Consultante ITG

Basée à La Grande Motte (34)